Comment préparer la terre pour son potager ?

Ayant appris aux gens à jardiner pendant des années, beaucoup de gens veulent savoir comment préparer leur sol pour pouvoir commencer un potager. Si vous parlez à des personnes qui cultivent depuis des années, vous remarquerez qu’elles passent beaucoup de temps à préparer le sol de leur jardin.

Pour les jardiniers débutants, je recommande toujours de commencer petit. Parce que chaque parcelle de terre est différente, je recommande de commencer avec un coffre sur-élevé. Vous pouvez par exemple construire vous même avec quelques planches de bois. Vous pouvez également le créer avec des bordures, des grosses pierres.

Parcelle de terre pour son potager.

Construction d’un cadre en bois surélevé

Pour la plupart des gens, ils veulent avoir l’apparence soignée d’un cadre en bois et cela peut être fait rapidement pour peu d’argent. Commencez par trois 2×6 et coupez l’un d’entre eux en deux. Cela formera les quatre côtés du coffre et créera un coffre de 1,5 m de large sur 1,5 m de long.

C’est une taille idéale car elle minimise le nombre de coupes.

Conseil de pro : les grandes surfaces couperont gratuitement vos planches.

Quelques vis permettront ensuite de réaliser le coffret de manière solide et d’entourer la parcelle que vous souhaiter entretenir.

Retourner la terre

Pour préparer la terre de son potager, vous allez devoir la retourner avec une fourche. Si votre sol est composé d’herbe, je vous conseille de prendre du pelle et d’enlever toute herbe et mauvaise herbe. L’objectif est qu’il ne reste que de la terre. Bien sûr, si votre terrain contient de nombreux cailloux, il est impératif de les enlever. En effet, préparer la terre pour son potager consiste à avoir un sol propre et fertile.

Si le sol est assez nu, je ratisse le dessus et je vais acheter un bidon de vinaigre blanc pour arroser les petites herbes ou l’herbe avec le vinaigre afin de les tuer quelques jours avant de construire mon coffret. Le vinaigre blanc fonctionne bien pour tuer les mauvaises herbes dans les traitements localisés. Toutefois, si vous avez une couverture de plus de 10 %, enlevez simplement les mauvaises herbes vous-même.

Retourner la terre avec une fourche permettra d’aérer celle-ci.

La dernière partie consiste à prendre une fourche et à retourner la terre. Plantez votre fourche d’une dizaine de centimètre et tournez la sur le côté. La terre du dessous viendra alors dessus. Cela permettra de faire respirer votre terre. Plus votre surface de terrain sera grande, plus effectuer cette action sera difficile.

Conseil de pro : Si la fourche est difficile, utilisez une grelinette. Cet outil “miracle” permettra de retourner la terre plus facilement. Cela vous évitera bien des problèmes de dos.

Créer un sol fertile pour planter vos légumes

Préparer la terre pour son potager est une étape compliquée. Il est difficile de s’y retrouver car chacun à sa manière d’y arriver. Ainsi, si vous demandez à 100 personnes, vous obtiendrez 100 façon de préparer votre terrain pour votre potager. Pour la plupart des gens qui débutent, j’essaie de rendre les choses très simple.

Une fois votre terre retournée, appliquez y du compost ou du fumier. Votre terrain gagnera des nutriments et elle sera plus propice à faire pousser des fruits ou des légumes.

Le compost

Utiliser le compost est une excellente solution. Vous pouvez acheter du compost dans une jardinerie ou bien utiliser votre propre compost. Prenez une fourche et appliquez un peu de compost sur la terre, n’hésitez pas à la retourner de nouveau. Le compost se mélangera alors parfaitement à la terre.

Le fumier

Si vous avez une connaissance qui est agriculteur, n’hésitez pas à lui demander d’apporter du fumier sur votre terre. Votre terre sera alors propice pour planter vos légumes et vos fruits !

Utiliser de la tourbe pour préparer la terre pour son potager

La tourbe aide à préparer la terre pour son potager.

Cela permet au sol de se gonfler, de bien infiltrer l’oxygène et agit également comme une éponge pour retenir l’humidité jusqu’à ce que les plantes en aient besoin. On peut en trouver partout et leur type ou leur marque n’a pas d’importance. La seule chose que je vous suggère est de vous assurer que vous l’obtenez dans la section des sols où vous trouverez vos sacs de compost ou près de la section des sacs de paillis. Parfois, ils vendent de petits sacs destinés à la culture des orchidées, qui sont souvent chers, mais ceux de la section des sacs de compost sont généralement vendus “compressés” à très bon marché.

Une question qui revient souvent à propos de la mousse de tourbe est celle de savoir si la mousse de tourbe est durable. Il est vrai qu’il y a dix ans, la tourbe était récoltée dans les zones humides naturelles. Aujourd’hui, elle est récoltée de manière régénératrice. Si vous êtes toujours inquiet, envisagez de vous approvisionner en coco, un matériau similaire à la mousse de tourbe mais fabriqué à partir des déchets des coques de noix de coco.

Comment arroser votre terre ?

Il vous suffit de l’arroser quelques jours avant de planter, si vous le pouvez. Cela permettra à toute l’eau d’être absorbée par la mousse de tourbe. Arrosez, comptez jusqu’à 5 puis arrêtez. Encore une fois, en comptant jusqu’à cinq. Si l’eau est entièrement absorbée par le sol et qu’il n’y a donc pas de reflet sur la terre, arrosez à nouveau en comptant jusqu’à cinq. Répétez le comptage jusqu’à ce que l’eau ne soit pas entièrement absorbée en cinq secondes. C’est un bon indicateur que le sol est bien saturé d’humidité, mais qu’il n’est pas détrempé.

En fin de compte, la construction de votre sol vous permettra de réussir pour les années à venir. En suivant cette formule et en commençant petit, vous aurez plus de facilité car nous n’essayons pas de réparer notre sol existant ou de lutter contre les mauvaises herbes. Commencez avec une surface de 4×8, puis agrandissez la l’année prochaine. La première chose que je vois, ce sont les nouveaux jardiniers qui s’épuisent la première année parce qu’ils ont pris un jardin trop grand.

Pour conclure

Bien préparer la terre pour son potager est un peu l’équivalent des fondations pour une maison. Travailler la terre, la nourrir et l’arroser va permettre de la rendre fertile. Elle sera alors prête à recevoir vos fruits et vos légumes. Essayez d’abord de cultiver sur une petite surface afin de bien travailler sans se fatiguer. Les années suivantes, vous pourrez ensuite voir les choses en grand ! Et vous ? Vous avez déjà créé votre potager ? Quels sont vos conseils pour bien préparer la terre pour son potager ? À vos claviers !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *